X

Rapport du CA ouvert

Rapport du 21 novembre 2022

Introduction

Le CA a invité une petite centaine de personnes, déjà impliquées de près ou de loin dans les activités de l’AH, afin d’échanger et de trouver de nouvelles pistes pour améliorer ses activités. Quinze personnes ont accepté l’invitation et se sont réunies avec les six membres du CA lors d’un « CA ouvert » le lundi 21 novembre à l’Alter d’en Face. Les discutions se sont déroulées dans 4 groupes de travail et la soirée s’est terminée agréablement par un apéro dinatoire. 

Les discussions ont porté sur 4 questions. Vous trouverez ci-après les principales remarques et observations faites durant ce brainstorming. 

Quelle ville voulons-nous ? (En référence aux activités d’Urba, la mobilité, la gestion de notre ville par l'UCLouvain et la ville, etc.)

Remarques générales

  • La co-gestion de LLN par la Ville et l’UCLouvain pose problème. L’UCLouvain est propriétaire du terrain, ce qui la met dans une position de force. La gestion est complexe pour des raisons historiques.
  • La ville a cinquante ans et vieillit mal. On voulait une ville durable sur une dalle, mais la dalle ne l’est pas. Il n’y a pas de processus de réflexion pour la deuxième période de 50 ans. La ville doit rester attirante à long terme. 


Mobilité

  • Il faut entretenir les trottoirs et les piétonniers. Il y a encore beaucoup à faire pour les PMR. Prévoir la maintenance « des nids de poules », particulièrement au niveau des ruelles en pavés.
  • Rappeler à tous les VAE (Vélo à Assistance Electrique) et trottinettes électriques qu’il faut respecter la « vitesse du piéton ». 
  • Repenser la mobilité des quartiers de l’Hocaille et Lauzelle suite à l’arrivée de la nouvelle piscine et la construction du nouveau quartier Athéna. 
  • Repenser la mobilité globale pour les zones dont le rayon d’attraction est à l’échelle de la province (ou plus)  (action via groupe Urba, Pentapartite, CCATM, Article AH Info, Newsletter, etc.)
  • Installer une signalétique claire : voie piétonne, vélo, 30 km/h, etc.
  • Améliorer la gestion de l’éclairage public. Par exemple, une partie du tour du lac n’est pas éclairée.
  • Eviter le parking sauvage des camionnettes d’entreprise sur la Dalle. La police ne devrait pas y circuler en voiture. 


Autres

  • Une ville avec une bonne gestion des déchets et des poubelles.
  • Tourisme : privilégier la mobilité douce (TEC, SNCB, Covoiturage).
  • Une ville qui n’exclut pas à cause des loyers exorbitants (il faudrait plafonner les loyers) et améliorer l’accès à la propriété (trop cher actuellement).
  • Il faudrait établir un cadastre pour savoir qui est responsable de quoi (Ville/UCLouvain) afin de savoir à qui s’adresser en cas de problèmes. 
  • Eliminer les lieux de non-droit, les espaces où des personnes prennent place et s’en accaparent sans tenir compte du voisinage. Un rapport de force s’installe alors et détériore fortement la qualité de vie des habitant·es.
  • Le groupe URBA ayant beaucoup d’importance, il faut mieux le faire connaître.
  • Les lieux et les moments de concertation doivent être plus fréquents.

Comment redynamiser les quartiers et réactiver les comités de quartiers ? Comment augmenter, diversifier et rajeunir l’effectif des membres ?

  • À Lauzelle, l’agent de quartier a organisé une réunion avec les riverain·es. C’est une idée à suivre. On pourrait contacter directement les quartiers pour présenter les objectifs de l’AH et écouter les habitant·es (réunion brève d’1h avec un thé/café). On pourrait aussi organiser des rencontres entre le CA de l’AH et les différents quartiers, à combiner éventuellement avec un verre de l’amitié/nouvel an. Poser les questions : « En quoi pensez-vous que l’AH peut vous aider ? Qu’est-ce que vous attendez de l’AH ? Qu’est-ce que les quartiers veulent partager avec l’AH ? » 
  • Faire l’inventaire des activités existantes dans les différents quartiers et sous-quartiers et proposer plusieurs activités aux quartiers et retenir celles qui sont bien accueillies. 
  • Il serait intéressant de connaître la moyenne d’âge par quartier afin de pouvoir cibler le public et collecter ses envies. 
  • Préciser les limites des différents quartiers et définir des sous-quartiers à taille plus réduite.
  • Il n’est pas toujours facile de trouver des salles de réunion dans les quartiers. On pourrait faire un inventaire des lieux de réunion ou d’animation possibles.
  • Etablir une liste des personnes ressources par quartier. Faire l’annuaire par quartier des animateur·rices ou personnes de support.
  • Organiser des festivités pour les familles : fête de la Chandeleur, contacter les Kots-à-projet, les cercles de jeux, etc. Les festivités entrainent la cohésion.
  • Fêtes de quartier : les habitant·es aiment venir mais ne souhaitent pas s’investir. L’organisation d’une fête devrait déjà être une « pré-fête ». Encourager les échanges interculturels entre les habitant·es d’origines différentes et identifier leurs centres d’intérêt.
  • Et après la fête, que faire ? Les rencontres ne durent pas au-delà des fêtes de quartier. Il faut apporter une régularité dans la dynamique des rencontres.
  • Faire régulièrement un état des lieux des quartiers pour situer et identifier des éléments à entretenir ou à réparer. Un problème de quartier peut devenir un prétexte de rencontre

Comment améliorer la communication (AH Info, Newsletter, site web, …) ? Comment faire face aux problèmes de fonctionnement de l’AH (finances, secrétariat, statuts, mandats, etc.) ? Comment assurer le financement de tout ça?

  • Le site web reste une bonne solution.
  • Une newsletter tous les 15 jours et y relayer les infos des habitant·es.
  • Eviter le nom anglais newsletter (lettre d’info).
  • Mentionner dans la newsletter d’abord les activités qui concernent directement la ville, puis les sujets moins pertinents.
  • Publier les OJ et les comptes rendus des CA dans la Newsletter/AH Info.
  • AH Info : rédiger des articles plus courts et avec plus de mixité (échos des asbl, CCO, Centre Placet, tremplin pour la vie, etc.). Les sujets doivent se rapporter à la vie à LLN. Il faut communiquer sur les activités locales : il faut « désintellectualiser » l’AH info.
  • Réduire la parution de l’AH Info à 2 fois par an. La première pour tous les membres, la suivante sur le site web. Ou l’ensemble sous forme d’un abonnement. Mais peut-être faudrait-il toujours une version papier de l’AH info afin de contacter toutes les catégories d’habitant·es.
  • Financement de l’AH Info : souscrire un abonnement, qui pourrait être joint à l’affiliation à l’AH (pas d’affiliation, pas de revue).
  • Une participante est prête à mener la prospection pour récolter des annonces de publicité pour le Guide des Services & Commerces.
  • Pour créer de nouvelles entrées financières, on pourrait rebondir sur le fait que les vacances scolaires se sont rallongées de 1 semaine à 2 semaines. Les parents sont à la recherche d’activités pour leurs enfants. Ces activités sont très chères. L’AH pourrait en organiser.
  • Un participant se propose pour apporter ses compétences en informatique au niveau de notre organisation.
  • A vérifier : modification des règles APE.
  • Analyser le catalogue des subventions de la province. Par exemple, des projets en collaboration avec les étudiant·es permettraient d’obtenir des subventions UCL (service AVIE).
  • Bénéficier du « Budget participatif » de la commune (c’était le cas avec Cinécocktail).

Comment (ré)activer les activités festives (ciné-cocktail, Parcours d’Artistes, fête 21 juillet, fête de la chandeleur, etc.) et comment pouvons-nous financer cela ?

  • Première réflexion du groupe : Y a-t-il une réelle demande d’activité ?
  • Rédiger une liste claire des activités de l’AH et de celles où l’AH est présente, à transmettre aux habitant·es. Conclure par : « Et si l’AH n’existait plus ? »
  • Rencontrer OLLN Info. N’y aurait-il pas moyen de travailler ensemble sur certains sujets ?


Les autres groupes se sont plutôt concentrés sur les activités festives :

  • Les actions festives améliorent la visibilité de l’AH, le Parcours d’Artistes en est un bel exemple. Il faut maintenir le Parcours d’Artistes (activité auto financée).
  • Il faut organiser des activités en faveur des jeunes familles : Saint-Nicolas, fête de la Chandeleur avec une marche aux lampions, etc. 
  • Participer aux 24H de LLN avec un vélo humanitaire/folklorique (pourrait aussi se faire par quartier). 
  • Autres possibilités : fête des voisin·es, concerts, brocantes, fête de bière, etc.
  • Profiter des grands évènements (24 H LLN p. ex)pour installer des petits stands au nom de l’AH (grimage, …).
  • Créer un comité central d’organisation des fêtes pour LLN. Faire une carte Google Map pour situer les fêtes et donner des infos sur celles-ci.
  • Fête du 01 Mai (activité auto financée).
  • Fête des voisin·es (activité auto financée).
  • Aller chercher dans les kots-à-projets des aides.
  • Organiser une fête de la chandeleur à la place du feu de sapin.
  • Relancer le Cinécocktail (activité auto financée). Organiser l’été des séances en plein-air ? 
  • Fête du 21 juillet : si on garde l’activité, il faut la planifier à partir du mois de janvier pour avoir un maximum de ressources. 
À propos

L’Association des Habitants de Louvain-la-Neuve (AH) est une ASBL qui se veut ouverte à tous ceux qui habitent, travaillent, étudient ou tout simplement qui côtoient Louvain-la-Neuve. À ce jour, elle rassemble environ 900 membres.

Devenir membre
Contact
Permanences
  • Sur rendez-vous uniquement
  • Par mail via info@ahlln.be
  • Par téléphone via le 0470/78.13.11 (ne pas envoyer de SMS ni laisser de message vocal) les mercredis (10h30-11h30) et les jeudis (13h15-14h15)