Quelle concertation sur la mobilité à l’Hocaille ?


Les signataires (93) de la pétition  au sujet de l’implantation d’un DOJO fédéral dans le Centre Sportif de Blocry (CSB), adressée en juin à la ville, viennent de recevoir copie de la décision prise par le Fonctionnaire délégué. Le permis est octroyé, sous réserve de remarques de détail.
Le DOJO se fera bien là où il était proposé.

Les signataires de cette pétition n’étaient pas, bien au contraire, hostiles à l’accueil  au sein du CSB, de cette nouvelle activité sportive, mais bien à ce que ce développement se produise sans qu’ait eu lieu une réflexion globale et concertée sur la question de la mobilité à l’entrée de l’Hocaille et l’impact des extensions du CSB sur celle-ci.
Ils considéraient aussi que l’implantation précise choisie pour ce DOJO constituait un obstacle à l’adoption de bonnes solutions, à plus long terme, pour l’accès voiture au CSB.
En conclusion, le quartier n’a pas été entendu. La décision a été prise sans la concertation espérée, laquelle aurait très probablement permis d’aboutir à de meilleurs choix.

Mais lueur d’espoir quand même, une réunion prochaine, en cercle restreint, aura enfin lieu. Elle visera à expliciter et évaluer les mesures que la Ville souhaite mettre en place à court terme et, nous l’espérons, jettera les bases du groupe de travail, réunissant toutes les parties concernées, que le Bourgmestre  avait solennellement promis de mettre en place lors de la réunion de quartier le 9  décembre 2013 (50 personnes présentes).

Le lecteur trouvera plus d’information à ce sujet dans l'article et le plan joint « quelles solutions pour la mobilité aux abords du CSB ? », écrite avant communication de la décision.
Pour lire l'article, cliquez-ici  pour être redirigé ou rendez-vous sur le site de l'AH. 
 
 


Site powered by Webcome