Que s'est-il passé sur le web ? (1)


Une sélection d'articles, réflexions, vidéos... pour susciter le questionnement ou la discussion.


Régulièrement, l'AH partage sur sa page Facebook des articles disponibles sur le web, en lien avec ses événements ou ses préoccupations, et qui peuvent amener à la réflexion - qu'on soit d'accord ou non avec les propos diffusés. On vous fait une petite sélection ici, tout en ajoutant à loisir quelques autres pépites !
Vous voulez suivre l'actualité de l'AH au jour le jour ? N'hésitez pas à vous abonner à la page facebook de l'AH !

Vous avez envie de nous partager un article, une vidéo, qui vous tient à coeur, qui est proche des préoccupations de l'AH et qui permet de susciter la réflexion ? N'hésitez pas à nous contacter à l'adresse communication@ahhln.be !
Que s'est-il passé sur le web ? (1)

Carte Blanche dans Le Soir : « Pour que nos universités deviennent des actrices engagées de la transition écologique et sociale »

En résumé : 

Fin avril, de nombreuses personnalités du monde académique signent cette carte blanche, pour que l'université devienne elle aussi un réel moteur dans la lutte contre le changement climatique. Selon eux, des initiatives sont certes déjà en place, mais il faut aller encore plus loin. Pour cela, des actions concrètes sont possibles, à travers plusieurs axes.

Le passage qui pique : 

« Nous devons aujourd’hui nous interroger sur la mission des universités face à ces constats objectifs forgés, entre autres, par leurs chercheurs et chercheuses de toutes disciplines. Nos programmes de recherche peuvent-ils se contenter de continuer d’identifier les menaces actuelles ? En tant que scientifiques, pouvons-nous nous contenter de les communiquer, de façon plus ou moins appliquée, dans les auditoires ou auprès de publics socio-professionnels avertis ? Nos universités peuvent-elles, en tant qu’organisations, continuer le business as usual ? Compte tenu de la gravité de la situation, nous estimons qu’il est de notre devoir, en tant que communauté universitaire, d’initier des changements urgents et profonds dans nos institutions et dans la pratique de nos métiers, à de nombreux niveaux. »

Par Chloé Zollman pour Oxfam Magasins du Monde : « La prolifération des centres commerciaux. Aperçu des impacts sociaux et économiques d’un nouveau mode de production et de consommation »

En résumé : 

L'article, disponible ici, date de 2014. Il n'en reste pas moins diablement d'actualité, notamment avec la question du SOL sur la zone centre de Louvain-la-Neuve, et fournit en biais ce questionnement : construire (ou étendre) des centres commerciaux a-t-il encore un sens ? Parsemé de résultats scientifiques, l'article laisse entrevoir les impacts sociaux, économiques, environnementaux, de ce modèle commercial qui a fait ses premiers pas en Belgique dans les années 60. Ils prolifèrent, mais n'ont pourtant pas grand-chose à voir avec une réelle demande des consommateurs... Tout tourne autour d'une rentabilité rapide pour des infrastructures faites pour durer une dizaine d'années.

Le passage qui pique : 

« Le centre commercial devient un lieu de vie standardisé où l’ensemble des produits de consommation sont à disposition – de la nourriture à l’utilitaire, en passant par la culture. Le modèle du centre commercial propose un mode de consommation homogénéisé, banalisé au sein duquel l’individu est dépendant d’un système qu’il ne contrôle pas. Dans ce modèle, travailleurs, consommateurs, producteurs ne disposent presque d’aucune marge de manœuvre, les décisions sont prises par un nombre réduits de personnes aux intérêts concordants. Le centre commercial repose sur une concentration des pouvoirs, au détriment des producteurs et des consommateurs, témoignant de la prise de puissance des multinationales, de l’affaiblissement des états et du rétrécissement de la sphère d’action citoyenne »

Mr Mondialisation : « « Woman at War » : jusqu’où iriez-vous pour protéger les paysages de l’Islande et l’environnement ? »

Que s'est-il passé sur le web ? (1)
En résumé : 

Woman at War, c'était le magnifique film islandais projeté lors du CinéCocktail de mars : une activiste intrépide prête à tout pour protéger les paysages naturels de son pays. Un film vecteur d'émotions et de réflexions, mises en perspectives dans cet article de Mr Mondialisation. On vous invite à lire cet article et pourquoi pas vous procurer le film.


Le passage qui pique : 

« Selon le réalisateur, « il  est  clair que  les  droits de  la  nature  doivent  être  considérés  au  même  niveau  que  les  droits  de  l’homme » puisque la préservation des écosystèmes et de l’environnement « concernent le bien commun et notre existence à long terme ». Cette prise en compte demande cependant une évolution de nos mentalités individuelles et collectives, mais aussi de nos valeurs : « nous  devons  comprendre  collectivement  que  la  nature  possède  un  droit  intrinsèque et  une  nécessité  d’exister,  en  dehors  de  nos  besoins  humains  ou  du  système économique ».»

Par Philippe Engels pour Médor : « Louvain-la-neuve. Boum, notre ville fait boum »

En résumé : 

Une enquête pour le magazine Médor  - qui n'hésite jamais à mordre ! - qu'il faut prendre le temps de lire. Quel rôle pour l'Université dans la gestion et la vente de ses terrains ? Forcément, ça parle aussi de l'Esplanade... Mais le journaliste aborde aussi une série de travaux faits à Louvain-la-Neuve, la naissance de la ville, la question du prix du logement, les rôles et points de vue de différents acteurs et décideurs. Tout le monde ne sera pas forcément d'accord avec les propos de l'enquêteur. Mais cet article où rien n'est tout blanc ou noir mérite d'être lu par les nombreuses questions qu'il soulève.


Le passage qui pique : 

« L’université valorise plus que jamais « ses » terrains en les cédant aux balourds de l’immobilier. Et la puissance publique, la Ville d’Ottignies/Louvain-la-Neuve, se voit reléguée au second rôle, donnant l’impression de subir plutôt que de gérer, souvent en retard d’une guerre sur le bruit des pelleteuses. Résultat ? De plus en plus d’habitants aimeraient savoir qui décide de l’avenir de leur ville, comment et pourquoi. »

TV Com : LLN : « Une mise en assec du lac bien utile ! »

En résumé : 

Le dernier lien est une vidéo sur un ton plus léger, disponible ici. Depuis février, il ne reste plus une flaque d'eau dans le lac de Louvain-la-Neuve. Une situation qui durera jusqu'à octobre, pour des raisons de biodiversité. Une histoire de vase...

D'ailleurs, information supplémentaire, bien des choses ont été trouvées dans le lac. Déchets en tout genre, mais aussi quelques espèces de poissons ou tortues exotiques probablement déposées par des habitants... Le lac est un très beau coin de nature au coeur de la ville. Respectons-le ! 



Agenda de l'AH



L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Contact et Permanence

AH - Association des Habitants de LLN asbl
3, scavée du Biéreau
B-1348 Louvain-la-Neuve
(entrée par l'extérieur de la Ferme du Biéreau, côté parc, en face du Loungeatude,  et boîte-aux-lettres dans la cour de la Ferme)

PERMANENCES
Lundi : de 9h à 12h
Jeudi : de 12h30 à 15h00
Ou sur rendez-vous

TELEPHONE
+32 (0)10 45 29 12
 
MAIL
Secrétariat : info@ahlln.be
Communication : 
communication@ahlln.be




Site powered by Webcome