La décharge de Mont-St-Guibert



Depuis longtemps, l’AH se mobilise afin que la décharge de Mont-Saint-Guibert ne devienne pas un problème majeur d’environnement aux portes de la cité.
Les odeurs venant de la décharge de Mont-Saint-Guibert sont heureusement bien moins fréquentes qu’autrefois ; pourtant elles sont encore perçues épisodiquement à Louvain-la-Neuve où les habitants sont en droit de pouvoir déposer plainte  et de recevoir une réponse.
En collaboration avec l’exploitant et les diverses instances contrôlant la décharge, la procédure a été précisée.
Vous trouverez les informations sur la décharge sur le site du CETEM.
 
LA SITUATION
Cette décharge, au sud de LLN, sous les vents dominants, est la plus grande de Belgique. Fait rare en Belgique, cette structure de service public est gérée par des intérêts privés, la société Shanks.
Plus de 15 millions de tonnes de déchets de toute nature et provenance y ont été apportés depuis son ouverture en 1958, et cela, durant une longue période, en toute illégalité.
Sous l’action de l’AH devant différentes juridictions, des conditions plus strictes ont été imposées, avec succès. L’exploitation actuelle se conforme aux autorisations, la dernière date de 2004 et impose la formation d’un dôme de déchets afin de faciliter l’écoulement des eaux. Depuis plusieurs années, seuls les déchets non fermentescibles sont acceptés, diminuant ainsi le risque d’émission d’odeurs désagréables.
 
LA POLLUTION
La pollution engendrée par la décharge (notamment la pollution liquide par percolation dans les zones de décharge les plus anciennes) impacte notamment la nappe phréatique, rendant l’eau non potable pour de nombreuses années (l’eau distribuée à LLN ne provient pas de ces nappes). Pendant longtemps, les gaz émis étaient brûlés de manière rudimentaire, avec production de composés organiques dangereux. Désormais, ces gaz sont utilisés pour produire de l’énergie ou brûlés grâce à des procédés adaptés, réputés sans risques. Mais la vigilance reste de rigueur, car la présence occasionnelle d’odeurs désagréables persiste signalant le plus souvent une panne de ces installations
Précisons que les odeurs perçues sont généralement celles du biogaz. Les déchets ménagers, bien qu’actuellement interdits en décharge peuvent, exceptionnellement, être déversés à Mont-Saint-Guibert en dérogation lors d’un arrêt de fonctionnement d’un incinérateur. Cela peut entraîner occasionnellement des odeurs de déchets frais.
 
LE SUIVI
Deux instances de suivi de la décharge ont été créées:
• Un comité scientifique, qui examine notamment le journal des plaintes et toute situation anormale. Il formule ses recommandations au Ministre ; les habitants riverains y désignent un expert observateur
• Un comité d’accompagnement tripartite (autorités, exploitant, habitants) qui exerce un rôle de surveillance publique, mais sans capacité décisionnelle.
 
PERSPECTIVES
L’activité d’enfouissement était autorisée jusque novembre 2014 au plus tard.
À cette date, il est très probable que le dôme ne soit pas terminé. Un plan particulier a été mis en place par l’exploitant, sur recommandation du Comité Scientifique afin de garantir un dôme terminé et conforme. Ce plan permet l’utilisation de déchets inertes précis, aux fins d’aménagement uniquement. La vraie phase de réhabilitation et post gestion prendra le pas fin 2017 et durera, elle, de très nombreuses années. Elle pourrait entraîner des coûts que les réserves constituées ne permettront probablement pas de couvrir. Dans ce cas, il faut craindre que le contribuable wallon ne doive y aller de sa poche.
 
 
Que faire en cas de perception d’odeurs venant de la décharge ?
En attendant,  chaque fois qu’une odeur forte apparaît, avertissez, le plus rapidement possible, l’exploitant via son numéro gratuit 0800 92 048. Enregistrez votre message en précisant :
     1. L’endroit exact de la perception d’odeur et sa description
     2. La date et la durée du phénomène : heure de début et heure de fin
     3. Nom, adresse et numéro de téléphone du plaignant
Confirmez votre plainte par mail à l’adresse charles.michel@shanks.be en mettant l’AH en copie : info@ahlln.be. Vous pouvez également prévenir la Division de la Police de l’Environnement - SOS Environnement nature au 071 23 30 01.



Agenda de l'AH



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      

Contact et Permanence

AH - Association des Habitants de LLN asbl
3, scavée du Biéreau
B-1348 Louvain-la-Neuve
(entrée par l'extérieur de la Ferme du Biéreau, côté parc, en face du Loungeatude,  et boîte-aux-lettres dans la cour de la Ferme)

PERMANENCES
Lundi : de 9h à 12h
Jeudi : de 12h30 à 15h00
Ou sur rendez-vous

TELEPHONE
+32 (0)10 45 29 12
 
MAIL
Secrétariat : info@ahlln.be
Communication : 
communication@ahlln.be




Site powered by Webcome