Coronavirus : débusquer le vrai du faux


On ne vous apprend rien : les réseaux sociaux tournent à plein régime de messages concernant le coronavirus. Parmi ceux-ci, il y a à boire et à manger ! De quoi s’occuper, rire un peu de la situation, encourager le confinement ou parfois… diffuser de fausses informations.


Coronavirus : débusquer le vrai du faux
Quelques exemples : manger de l’ail serait une technique afin de se protéger, tout comme boire des boissons chaudes ou de l’eau toutes les dix minutes. Retenir son souffle pendant plus de 10 secondes permettrait d’auto-évaluer si on est contaminé ou pas… certains conseillent même de boire de l’alcool ou de s’injecter de la cocaïne afin de se soigner ! Mais rien ne le prouve scientifiquement.

Mais pourquoi diffuse-t-on ce type d’information ? Pour certain(e)s, « mieux vaut prévenir… on ne sait jamais… si c’était vrai… »,. Pour d’autres, il s’agit d’une façon de se donner une prise sur la réalité, de renforcer sa vision du monde, ou tout simplement de faire réagir son entourage avec une information un peu vendeuse… et se faire de la publicité, pour les moins scrupuleux. Ces rumeurs ne font malheureusement qu’augmenter le niveau de stress et certaines peuvent même s’avérer dangereuses pour la santé.

Et puis, il y a également tout le rayon « complotiste » : le coronavirus aurait ainsi été développé par l’armée américaine, dans des labos français, ou encore chinois…

Comment faire la part entre le vrai et le faux ?

Pas toujours évident de démêler le vrai du faux ! Il existe cependant quelques astuces (voir par exemple la vidéo ci-dessus), dont la plus essentielle est de toujours vérifier les sources de l’information. Mieux vaut éviter d’induire en erreur les autres avec des messages dont on n’est pas certain(e) de la véracité. Et si vous repérez des fake news, faites le savoir aux personnes qui la partagent !

Où aller pour vérifier les informations ?

De manière générale, chez nous, les canaux d’informations officiels restent les plus fiables. Un site internet a spécialement été créé par le gouvernement belge : https://www.infocoronavirus.be/fr/
 
Référez-vous également à la presse largement reconnue, telle que la Libre, le Soir, le Monde, etc. Certains articles commencent d’ailleurs à recenser les « fake news » et les conspirations liées au coronavirus et ils expliquent en quoi elles sont non fondées. Parfois, il suffit d’écrire votre question sur Google : en quelques clics, vous trouverez ces articles. Vous pouvez déjà consulter un certain nombre de ces « vérifications de l’information » ici.

Prudence ! Arnaques en ligne... ou à votre porte

Toutes les occasions semblent bonnes pour les arnaqueurs ! Même une crise sanitaire aussi grave que celle que nous vivons. Ainsi, quelques personnes sans scrupules font croire qu’elles possèdent des masques ou du gel hydro-alcoolique qu’elles essayeront de vous vendre à prix fou ! Ne vous laissez pas prendre,  vous risques de ne jamais la couleur du colis. Il existe également des fausses collectes de fonds pour les victimes de virus, ou encore de faux sites d’information qui vous demanderont de télécharger des modules qui pourraient contenir des virus informatiques…
 
En un mot : soyons vigilant(e)s !
Safe on Web propose toute une série de conseils afin de vérifier l’authenticité de ces messages : c liquez ici.
Les marques les plus fréquentes de messages malveillants : un expéditeur qui n’est pas connu (il s’agit parfois du nom d’une entreprise ou d’un organisme connu, mais légèrement modifié), un message qui contient des fautes d’orthographes, des liens suspects, des demandes de téléchargement sur votre ordinateur ou de communiquer vos données bancaires.
En cas de doute, n’hésitez pas à contacter suspect@safeonweb.be
 
Les arnaques ne se limitent cependant pas à internet. Des escrocs n’hésitent ainsi pas à se présenter aux domiciles de seniors pour soi-disant « contrôler » leur habitation dans le cadre du coronavirus. La police d’Ottignies-LLN nous rappelle qu’aucun contrôle de ce type n’est prévu. Ne laissez pas entrer ces personnes et téléphonez au 101 en communiquant un maximum d’informations sur les escrocs !
 
Soyons vigilants… et préférons les réseaux associatifs qui agissent par solidarité ! Les initiatives sont nombreuses. Vous en trouverez quelques unes à Louvain-la-Neuve en cliquant ici.





L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Contact et Permanence

Suite à l'évolution de la propagation du coronavirus COVID-19, nos bureaux sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Nos permanentes sont cependant encore actives en télétravail. Nous vous demandons donc de nous contacter uniquement par email afin que nous puissions répondre à vos demandes.

AH - Association des Habitants de LLN asbl

3, scavée du Biéreau
B-1348 Louvain-la-Neuve
(entrée par l'extérieur de la Ferme du Biéreau, côté parc, en face du Loungeatude,  et boîte-aux-lettres dans la cour de la Ferme)

PERMANENCES
Lundi : de 9h à 12h
Jeudi : de 12h30 à 15h00
Ou sur rendez-vous

TELEPHONE
+32 (0)10 45 29 12
 
MAIL
Secrétariat : info@ahlln.be
Communication : 
communication@ahlln.be




Site powered by Webcome